La cuisine Mexicaine

Bonne nouvelle pour les gourmands et gourmets, la « cocina mexicana » est classée au patrimoine culturel immatériel mondial de l’Unesco. Elle est donc à la fois traditionnelle et contemporaine, inclue les ingrédients majeurs du pays et représente le Mexique en dehors de ses frontières. Riche et variée, elle mélange différentes influences ancestrales. Des Aztèques aux colons hispaniques qui apportèrent avec eux leurs esclaves et donc certaines traditions africaines. Elle est aussi mixte que sa population et c’est tant mieux !

Si lors de vos soirées mexicaines, vous cuisinez des fajitas, pensez nachos et burritos… vous êtes complètement à côté de la plaque. Vous confondez avec la cuisine Tex-Mex, plutôt en provenance du Texas ou de la Californie, influencée bien sûr par certains plats mexicains. Vous trouverez sûrement un burrito tout au Nord du pays mais ce n’est pas vraiment représentatif de ce que vous mangerez dans une  vraie cocina économica (petit restaurant de famille).

@aliceemorine
La Chaya Maya, restaurant, Mérida @aliceemorine

Pas de complexe au Mexique, on grignote entre les repas et même on en fait plein. En gros, on mange quand on a faim, quand on veut. Entre le petit déjeuné souvent tôt le matin, le repas vers 15H00 et le diner vers 22H00, vous trouverez dans la rue, au bureau, partout, des vendeurs ambulants avec une glacière ou une petite remorque à roulette. Ces restaurants de rue vont jusqu’à installer quelques tabourets devant un comptoir, c’est ce que l’on appel les «puestos». Les nouveaux Hipsters et leur « Food truck » pardon mais pour l’originalité c’est zéro 😉

Quand est ce qu’on mange quoi ?

Les ingrédients principaux sont : le maïs, dont la farine permet de faire les tortillas (incontournables comme le pain en France), le piment sous toute ses formes, les frijoles (purée de haricot rouge), la tomate et l’avocat. Simplement à partir de cela les recettes se déclinent à l’infini.

  • Le matin : 

Attention, au Mexique on mange piquant dès le réveil, par exemple, un bol de Chilaquiles : Ce sont des morceaux de tortillas frites et séchées plongés dans une sauce verte ou rouge (choisissez votre piment), souvent accompagnés de crème fraiches, d’oignon et de petits morceaux de fromage frais. Parfois d’un oeuf dur ou de morceaux de poulet. impossible de ne pas essayer, moi j’adore !

Los Huevos al gusto : les oeufs comme vous les voulez à la sauce mexicaine, au plat, en omelette…no pica ! (ne jamais croire un mexicain qui vous le dit).

Les Tamales :  De la pâte de maïs farcie avec de la viande ou des fruits. Cuits à la vapeur dans une papillote confectionnée avec les feuilles protégeant l’épis de maïs. Vous en trouverez toute la journée au coin des rues et surtout à Oaxaca dont c’est l’une des spécialités.

tamales-993004__340
Tamales

Pour votre café sachez que bien que le pays soit producteur, la plupart du temps lorsque vous le commanderez on vous apportera un café de Olla c’est un café très très flotté avec du sucre et de la cannelle. C’est assez bon mais cela ressemble plus à un thé. Si vous aimez le café serré on vous servira un Nescafé soluble. Les addicts devront s’armer de patiente et aller visiter les plantations du Chiapas.

Le jus d’orange :  Pressé directement dans la rue devant vous ou un Liquado (mixte de banane avec d’autres fruits de votre choix et un peu de lait), les fruits c’est la vie !

  • A midi :

La pause repas se situe autour de 15H00 mais vous trouverez de quoi vous restaurer un peu partout si vous voulez grignoter entre temps. A savoir:  « antojitos » = snacks.

Les Tortas : un sandwich dans du pain coupé en deux et rempli de divers ingrédient à votre guise. Avocat, fromage, mayonnaise, viande froide… souvent très copieux et délicieux.

Les empanadas : Ce sont de petit chaussons farcis en fonction de la région. Pomme de terre, oeufs, viande, légumes.

Tlayuda: il s’agit d’une grande tortilla de maïs craquante sur laquelle on dispose une couche de frijoles, des tomates, des oignons, du fromages, de l’avocat puis la viande de son choix. Poulet, bifteck.

Quesadilla :  les quesadillas sont des tortillas de maïs chaudes pliées en deux et fourrées de queso (fromage) c’est un des symboles culinaires du Mexique, vous ne pouvez pas revenir sans en avoir mangé une. Ci dessous servies avec du riz et une purée de frijoles.

quesadilla-1885621__340
Quesadilla

Mollete: Tartine de frijoles avec un peu de fromage sur du pain tranché

Enchiladas : tortillas généralement frites recouvertes de sauce verte ou rouge et servie avec du riz ou des frijoles.

mexican-food-266232__340
Enchiladas
  • Le soir

Après une journée à grignoter dans la rue, le soir on mange plutôt léger au Mexique.

Un cuerno (croissant au jambon ou sucré), pasteles (pâtisseries) et café.  Ce moment c’est ce que l’on appel un cafecito.

Pour ceux qui manger salé cela peut être un Esquites : Un gobelet rempli de grains de maïs avec un peu de leur eau de cuisson, des petits morceaux de piment, beaucoup de mayonnaise, une larme de citron et du piment en poudre. Les Elotes, c’est exactement la même chose sauf que l’on vous vend l’épis de maïs entier.

corn-2704899__340
Elotes

Un simple bouillon ou une soupe = caldo (en général il y a la dose de coriandre dans tout les plats = el cilandro).

Les Grandes spécialités à tester obligatoirement :

Vous le trouverez tout les jours partout et à n’importe quelle heure il est LA star Mexicaine, le TACOS.

plugs-2456040__340
TACOS

Dans de petites tortillas chaudes vous choisissez votre viande (poulet, pastor, bisteck, costilla…) beaucoup de variantes et de choix, attention tout de même à poser les questions quand vous ne savez pas, par exemple le tacos de nana = l’utérus de porc.    Ceci est agrémenté de petits carrés de tomates et d’oignons blancs, de coriandre et d’un trait de citron vert. A tremper allègrement dans la sauce piquante, s’en mettre partout et s’ «enchiller » (se bruler la bouche avec le piment).

Barbacoa : Le repas du weekend quand on vous invite, c’est délicieux. Le barbecue Mexicain. La viande de mouton ou de boeuf est cuite longtemps à la vapeur jusqu’à devenir très tendre. On la mange ensuite dans des tortillas et avec l’eau de cuisson on fait un bouillon dans lequel on rajoute pois chiche et coriandre.

Le Mole : c’est une sauce à base de piment séchés (chipotle), de chocolat, tomates, cacahuètes et de sésame.                                                                                                                  Le mole poblano (de Puebla), le mole negro vient de Oaxaca.                                                      Ces sauces sont souvent servies sur du poulet.

Le CEVICHE : Si vous vous rendez près de la mer ou de l’océan. Il s’agit d’un tartare de poisson. Celui ci est coupé en petit dés et mariné dans du jus de citron. On y ajoute des petits morceaux de tomates, des dés d’oignon blanc, de la coriandre ciselée, un peu d’huile d’olive et un avocat. Frais et léger.

Le Guacamole :  Haaa ! Enfin, on croyait qu’elle ne parlerait jamais de lui ! Evidemment il y a du « guacamolé » au Mexique. En apéro, pour tremper vos tacos… Pour eux, c’est très classique ils n’en font pas tout un queso. C’est la mayo du frigo. La recette varie selon les goûts et les familles le VRAI guacamole n’existe donc pas, c’est un mythe. Avec deux avocats bien mûrs, réalisez une purée avec votre fourchette pour garder une consistance et quelques morceaux, l’huile coude c’est la clé oubliez vos instruments de cuisine. Ajouté un oignons blanc coupé en dés, quelques cubes de tomates, quelques feuilles de coriandre, du jus de citron vert … pas de crème en général. A déguster avec des totopos (tortillas frites coupées en rond)

avocado-1452326__340
Guacamole

Les Pastes : Les pastes sont une spécialités de la ville de Pachuca en Hidalgo. Ils ont été importés par les colons anglais. Il s’agit de farce (viande et pommes de terre, poulet, pommes… ) enveloppée dans une pâtes feuilletée, vous connaissez les Pastries anglaises ? Quand je penses que je vais devoir prévoir un voyage à Londres pour vous montrer…

pastries-2133439_960_720
Pâtisserie anglaise

Le Nopal : Le monde entier est un cactus et le nopal en est un qui se mange. Une fois qu’ on a enlevé les épines et épluché la peau, le cactus ressemble un peu à un haricot vert dans l’aspect et dans le goût, un poil baveux, c’est bon.

Les escamoles : Des oeufs de fourmis, et oui ! C’est un peu plus cher dans votre budget, la récolte n’est pas si facile, le caviar Mexicain.

Chapulin : Traduction de sauterelle. Vous les trouverez grillées, salées parfois pimentées. Elles croquent sous la dent. Une fois passé l’aspect visuel ce n’est pas désagréable, le goût n’est pas spécial, on sent surtout le sel mais elles sont pleines de protéines. Les insectes c’est l’avenir, habituez vous !

Le chicharon :  Il s’agit de la peau grillés du cochon, tout est bon !

Il y a encore j’en suis sûr, des milliers d’autres déclinaisons de ces spécialités Mexicaines, je ne vous ai parlé que des plus connues. Bien entendu, encore plus que pour le reste les photos ne pourront que vous mettre l’eau à la bouche, il faut aller goûter même si c’est dans un restaurant en France ! Attention ne vous faites pas avoir vous trouverez beaucoup de Tex-mex.

DSC_0561
Boucherie sur le marché de Tlacolula, Oaxaca @aliceemorine

Les photos de repas de cet article ne sont pas toutes les miennes, les autres proviennent du site pixabay.com dont les images sont gratuites et libres de droit. ce qui n’empêche pas d’en remercier les auteurs. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s